Tây Ninh – Deuxième tentative!

 

Réveil matin très tôt pour visiter un  lac non loin de la montagne. C’est un lac artificiel mais immense ! Paysage de plage… sans plage!
TayNinh01-sm

 

Sur la route vers la montagne, petite pause pour courir après les zébus 😀 (un zébu c’est comme une grosse vache avec une bosse de chameau sur le dos hein!)

TayNinh02-sm

 

 

Parfois on croise des gens un peu bizarre… Qui montent 200 mètres, puis redescendent, puis remontent, etc… 😮TayNinh03-sm

 

Aller ! Courage, plus que quelques minutes d’efforts!!! 😀

TayNinh04-sm

 

Enfin arrivés au sommet ! La vue est unique car il n’y a aucune autre montagne autour de nous, juste la plaine. On se croirait presque dans un avion.

TayNinh05-sm

 

 

La descente était bien galère car ça glissait de partout et le sentier est vraiment technique. Mais on a eu la chance d’avoir quelques distractions, tel que l’apparition d’une famille de singes sauvages dans les arbres 🙂

TayNinh06-sm

 

Bon je ne vous cache pas qu’au début je pensais qu’on allait fait 500m de dénivelé… Finalement après calcules on était à 1000m de dénivelé positif ><

Sans échauffement… Bah c’est une semaine où on peine à monter les escaliers !!! Aie aie aie…

Núi Bà Đen – 02

[La Suite]

Bon, du coup, comme il pleuvait, on n’a pas pu camper dans la montagne même. Mais ce n’est pas tombé à l’eau pour autant ! (enfin…)

Camper dans l’hotel, c’est possible ! Musique, pic nic dans le couloir par terre, sympa l’ambiance ! 😀

Camping dans l'Hotel

 

Le lendemain, la météo était parfaite, voir même trop aride ! On a enfin pu découvrir cette montagne, et surtout l’ensemble des pagodes, temples et statues qui s’y trouvent.

Pagode en bas de la montagne

Les pagodes, ça commence en bas de la montagne, donc même les moins sportifs peuvent en profiter 😉

Sinon, en cours de route, on a rencontré des gros vers méchants, des singes gentils, un dragon, un ninja et plein d’autres trucs bizarres !

Un gros ver méchant

Un gros ver méchant

 

Un dragon

Un dragon

Pas facile pour tout le monde de monter là-haut ; pour moi c’était un peu comme « sortir les vaches après l’hiver » : une envie de courir sur les cailloux, cette sensation autrichienne qui fait surface !

Dur dur la rando

Bon, on voulait aller tout en haut de la montagne, mais vu le rythme du groupe, c’était sans espoir alors on a juste tâté un peu le sentier pour la prochaine fois ! Du pur bonheur ces cailloux ! 😀

 

Pas de regrets pour autant, le temple n’est pas au sommet et est vraiment beau à visiter ! 🙂

Le Temple

 

Le temple

 

 

Ah ! Puis j’oubliais, pour les tricheurs, y’a aussi de quoi faire ! Dommage pour nous que la luge d’été était en panne pour redécendre… snif snif !

Sans efforseur!